Les partenaires nationaux du projet PARC doivent prendre connaissance de rapports d’avancement qui sont fondés sur la logique de la GAR ; il est donc nécessaire qu’ils soient familiers avec le vocabulaire et les concepts.